La Colombie-Britannique a modifié son système d'évaluation des candidats

La Colombie-Britannique a modifié son système d

Les points seront désormais attribués différemment.

Suite au passage du Canada à la nouvelle classification des professions, la Colombie-Britannique a non seulement modifié les exigences professionnelles de son programme d'immigration, mais aussi le système d'évaluation des candidats et a élargi une filière d'immigration.

Redistribution des points

Le nombre maximum de points est désormais de 200 au lieu de 190, et ceux-ci ont été redistribués. Il n'y a plus de points attribués pour la profession du candidat, pour laquelle jusqu'à 60 points pouvaient être attribués auparavant. Les facteurs économiques sont désormais attribués jusqu'à 80 points au lieu de 110 et les facteurs de capital humain jusqu'à 120 points au lieu de 70.

Les facteurs d'évaluation sont désormais les suivants :

  • le capital humain :
    • expérience professionnelle — un maximum de 40 points (au lieu de 25) ;
    • éducation — un maximum de 40 points (au lieu de 25) ;
    • compétences linguistiques — un maximum de 40 points (au lieu de 30).
  • les facteurs économiques :
    • le salaire offert est de 55 points maximum (au lieu de 50) ;
    • localisation de l'employeur dans la province — maximum 25 points (au lieu de 10).

L'accumulation de points concerne les filières d'immigration qualifiée :

Points maximum et supplémentaires

Auparavant, il fallait afficher le niveau 10 sur l'échelle canadienne CLB pour obtenir le nombre maximum de points pour les compétences linguistiques. Maintenant, le niveau 9 est suffisant. 10 points supplémentaires seront attribués aux candidats qui connaissent à la fois l'anglais et le français.

La localisation de l'employeur qui a émis l'offre d'emploi au candidat joue désormais aussi un rôle. Si l'entreprise est située à Vancouver, il y aura 0 point pour cela. Pour les autres domaines, vous pouvez obtenir entre 5 et 25 points. Encore plus de points seront accordés à ceux qui sont diplômés de l'université ou qui ont déjà une expérience professionnelle en dehors de Vancouver.

Des points supplémentaires seront également accordés aux candidats qui ont obtenu une licence ou un certificat d'un organisme de réglementation provincial. Il peut s'agir, par exemple, d'un brevet d'enseignement, d'un brevet d'infirmier, d'un certificat d'exercice d'une profession, etc.

Il y a également eu un changement dans l'attribution de points pour le salaire indiqué dans l'offre d'emploi. Le maximum de points sera accordé à ceux qui se voient offrir un salaire de 70 dollars canadiens par heure ou 145 000 dollars canadiens par an au lieu de 100 000 dollars canadiens comme auparavant.

Autres changements

La Colombie-Britannique a élargi la filière pour les diplômés titulaires d'une maîtrise et d'un doctorat. Auparavant, seules les personnes instruites dans certains domaines pouvaient participer. Désormais, cette restriction ne concerne que les masters, tandis que les docteurs peuvent s'inscrire dans cette filière quel que soit leur domaine d'études.

Un autre petit changement est intervenu dans la filière des professionnels qualifiés. Il est désormais ouvert aux professeurs et maîtres de conférences des universités qui bénéficient d'un contrat de travail à durée déterminée. D'autres professionnels doivent obtenir une offre d'emploi permanent.

Si vous avez besoin d'aide pour immigrer en Colombie-Britannique ou dans d'autres provinces canadiennes, contactez-nous pour obtenir de l'aide.

Source
  • #Nouvelles du Canada
  • #nouvelles de la Colombie-Britannique
  • #immigration en Colombie-Britannique
  • #programme d'immigration de la Colombie-Britannique
  • #immigration au Canada
  • #résidence permanente en Colombie-Britannique
  • #résidence permanente au Canada
  • #immigration provinciale au Canada
  • #immigration dans les provinces canadiennes