Évaluation gratuite des chances

Manifestations au Québec pour la démission de la ministre du logement

Manifestations au Québec pour la démission de la ministre du logement

Les gens sont mécontents de la réforme qui provoque des augmentations de loyer.

Des centaines de manifestants sont descendus dans les rues de Montréal pour exprimer leur opposition à la réforme du logement au Québec et aux augmentations de loyer qui en découlent. Les citoyens ont demandé à la ministre du Logement, France-Élaine Duranceau, de démissionner.

Les motifs de mécontentement des manifestants

M. Duranceau est chargé du projet de loi 31, un projet de loi gouvernemental portant sur la réforme du logement. Les militants qui sont descendus dans la rue représentent divers groupes de défense du logement. Ils sont particulièrement mécontents que la réforme permette aux propriétaires de bloquer les transferts de bail. Les partis d'opposition ont tenté de convaincre Mme Duranceau de retirer cette clause du projet de loi, mais elle a décidé de la conserver.

Les manifestants affirment que le projet de loi 31 permettra à des propriétaires sans scrupules d'augmenter considérablement les loyers. Les citoyens les plus vulnérables en pâtiront.

Les manifestants ont également évoqué une enquête éthique récemment publiée, selon laquelle Mme Duranceau aurait accordé un traitement préférentiel à un ami avec lequel elle travaillait dans l'immobilier. Entre eux, les militants appellent désormais l'auteur du projet de loi le "ministre de la spéculation immobilière".

Le projet de loi fait partie du problème

Parmi les manifestants se trouvait une activiste d'un comité qui s'occupe de Parc Extension, un quartier de Montréal. Elle s'appelle Amy Darwish et s'inquiète de la gentrification qui ne cesse de s'accélérer.

Darwish tente de contrer cette tendance depuis 2019, lorsque l'Université de Montréal a ouvert un nouveau campus dans le quartier :

"Beaucoup de propriétaires ont commencé à essayer d'expulser les locataires de longue durée, dans l'espoir de pouvoir profiter de l'arrivée de personnes plus aisées dans le quartier.

La situation à Parc Extension n'est pas unique à Montréal, et c'est ce qui a incité les gens à venir manifester par un samedi pluvieux, le 2 décembre. Les activistes encouragent les gens à connaître leurs droits et ils ont l'intention de continuer à essayer de bloquer le projet de loi.

France-Élaine Duranceau n'a pas commenté la situation.

Source :
  • #vie au Québec
  • #Québec
  • #Montréal
  • #protestations
  • #protestations au Canada
  • #protestations au Québec
  • #location au Québec
  • #réforme du logement
  • #réforme du logement au Québec
  • #location à Montréal
  • #gentrification à Montréal