Faciliter l'embauche de travailleurs étrangers et autres nouvelles canadiennes

Faciliter l

Faciliter le recrutement de travailleurs étrangers au Canada, salons de l'emploi, dernières manigances en matière d'immigration et autres nouvelles du 25 avril au 1er mai.

La province de Québec a facilité l'embauche d'immigrants. Désormais, les employeurs peuvent inviter encore plus de catégories de travailleurs étrangers sans avoir à prouver qu'ils ont publié l'offre d'emploi et qu'ils ont déployé de gros efforts pour trouver des talents locaux. Ce changement affectera les emplois pour lesquels une scolarité et une expérience professionnelle dans la profession suffisent normalement, comme les bouchers et les serveurs. Les employeurs devront toujours réaliser une évaluation de l'impact sur le marché du travail, mais il sera désormais plus facile de l'obtenir. Les nouvelles règles entreront en vigueur le 24 mai.

Salons de l'emploi

Le Québec prévoit d'embaucher 3 000 professionnels étrangers d'ici mars 2023. Pour atteindre cet objectif, la province relance les salons de l'emploi pour les demandeurs d'emploi francophones. Le Québec organise de telles foires en Europe deux fois par an depuis 2008. Pour l'instant, les foires se dérouleront dans un format virtuel. Au total, 17 foires sont prévues pour 2022 et début 2023. Les inscriptions aux événements sont déjà ouvertes pour les résidents de l'espace Schengen et d'Afrique du Nord.

La province du Nouveau-Brunswick a également annoncé un salon de l'emploi virtuel. On y a besoin de professionnels du transport. Les inscriptions sont ouvertes, la date de l'événement n'a pas encore été annoncée. Le lien d'inscription se trouve dans l'article sur la foire.

Autres emplois

Le Canada a facilité l'emploi des adolescents et des jeunes. Le gouvernement finance les entreprises qui sont prêtes à embaucher des travailleurs âgés de 15 à 30 ans pour l'été. Il suffit d'avoir un numéro d'assurance nationale pour obtenir un emploi. Les postes vacants ont été spécialement sélectionnés et rejetés par environ 9 000 employeurs. Au total, plus de 140 000 emplois sont publiés sur le site web du programme. Mais les adolescents canadiens ne se précipitent pas encore pour les remplir. L'année scolaire n'est pas encore terminée, et même les options qui peuvent être combinées avec les études et les clubs attirent peu de candidats.

La province de l'Ontario manque de travailleurs correctionnels. Un programme d'aide financière a été lancé pour les nouveaux employés, qui pourront recevoir chacun entre 4 000 et 15 000 dollars canadiens pour les aider à s'installer. Le personnel doit généralement déménager et le processus d'embauche lui-même prend six à neuf mois. Il comprend de nombreuses vérifications des antécédents, des tests d'aptitude psychologique et physique, et huit semaines de formation.

Certains postes exigent la connaissance de la langue française, mais la plupart requièrent une formation scolaire validée au Canada et un permis de travail. Si vous réussissez les tests, vous pouvez gagner à partir de 29 dollars canadiens par heure et bénéficier de toutes les primes auxquelles les fonctionnaires ont droit. Notre site web propose un article détaillant le paquet de sécurité sociale que le gouvernement canadien garantit aux forces de l'ordre et autres employés du gouvernement.

Farces d'immigration

27 avril Immigration Canada a envoyé 829 invitations à présenter une demande de résidence permanente. Là encore, seuls les candidats provinciaux ont été invités.

Le 26 avril La Colombie-Britannique a invité 148 professionnels de professions en demande à poser leur candidature. Comme lors des précédentes sélections ciblées de la province, les techniciens, les travailleurs de la santé, les vétérinaires, les techniciens animaliers et les enseignants de maternelle ont été invités à poser leur candidature.

La province de l'Ontario a organisé deux tirages au sort la semaine dernière. Les deux candidats invités se sont inscrits dans le système Express Entry. Les invitations du 26 avril ont été envoyées à 1 034 candidats qui avaient déjà une expérience en Ontario. Le 28 avril, la province a sélectionné des professionnels francophones.

Défis pour les immigrants

Les Ukrainiens qui arrivent au Canada avec un permis d'entrée d'urgence sont confrontés à des difficultés. Nous avons déjà filmé deux interviews d'Ukrainiens au Canada: avec Eugene et Yelena.

Il s'avère que les Ukrainiens doivent payer les examens médicaux des immigrants. Les polices d'assurance maladie publiques dont bénéficient les Ukrainiens ne couvrent pas ces examens, car ils sont effectués par des médecins agréés par Immigration Canada. Les immigrants réguliers passent des examens médicaux avant d'arriver au Canada, et la résidence permanente peut même leur être refusée s'ils ont des problèmes de santé. Malgré les conditions d'immigration préférentielles accordées aux Ukrainiens, le Canada exige que toute personne qui demande un permis de travail subisse au moins une analyse de sang et une radiographie pulmonaire. Pour ceux qui prévoient de travailler avec des personnes ou des aliments, les exigences sont plus strictes.

Inflation et protestations

L'inflation au Canada est en hausse. Posséder son propre logement devient de moins en moins abordable, même pour les Canadiens ; rares sont ceux qui peuvent se permettre d'acheter une maison ou un appartement dans les grandes villes. Les loyers dans les zones métropolitaines sont également élevés. Le ministre canadien du logement a promis que le taux de construction doublerait au cours des 10 prochaines années et a déclaré que les investissements publics dans ce domaine seraient rentables pour les immigrants restants.

Les gens ne sont pas satisfaits du gouvernement. Ce week-end, une tentative de reprise des manifestations dans le centre d'Ottawa, la capitale du Canada, a eu lieu. Les organisateurs de l'événement ont participé activement à la grève des camionneurs qui a duré trois semaines et a contraint le Premier ministre à déclarer l'état d'urgence et à inviter des unités de l'armée avec des démolisseurs dans la capitale. Le 30 avril, environ 350 motocyclistes ont traversé la ville, un rassemblement a eu lieu sur la colline du Parlement. La police était préparée à l'événement, qui s'est donc déroulé de manière assez pacifique. Ils ont arrêté 10 personnes qui ont été bannies d'Ottawa après le convoi de la liberté. Ils ont également remorqué 39 voitures et émis 761 amendes aux propriétaires de voitures qui les avaient laissées dans des zones où le stationnement était interdit ces jours-ci. La police recherche ceux qui ont laissé des graffitis disant "No refuge for fascism" et "To hell with fascists" sur les murs de la Biker Church dans la banlieue d'Ottawa dimanche matin, où les participants allaient se rendre à un service organisé.

  • #nouvelles du Canada
  • #immigration au Canada
  • #émigration au Canada
  • #résidence permanente au Canada
  • #immigration au Canada 2022
  • #émigration au Canada 2022
  • #résidence permanente au Canada 2022
  • #immigration au Canada pour les Ukrainiens
  • #permis de travail au Canada
  • #travail au Canada
  • #emploi au Canada
  • #vie au Canada
  • #relocalisation au Canada
  • #programmes d'immigration au Canada
  • #sélections d'immigration au Canada