Le Canada a accéléré l'immigration pour plus de 30 professions

Le Canada a accéléré l

La province canadienne a placé plus de 30 professions sur sa liste des professions les plus demandées. Les professionnels pourront entrer au Canada plus rapidement car il y aura des sélections distinctes pour eux.

Le Canada manque toujours de travailleurs dans de nombreux secteurs. À la fin de l'année dernière, il y avait plus d'un million d'offres d'emploi, en février de cette année, on comptait plus de 300 000 nouveaux emplois dans tout le pays. Et ce, en dépit du fait que le chômage est maintenant seulement de 5,5% — il est tombé à des niveaux pré-pandémiques.

L'une des provinces les plus populaires du Canada a publié une nouvelle liste de professions très demandées pour lesquelles elle sélectionnera et appellera désormais les candidats en priorité. C'est la Colombie-Britannique. Elle abrite la célèbre ville de Vancouver, et les immigrants s'y rendent pour les salaires élevés et le climat chaud.

En parlant de salaire. Le Canada a récemment porté le taux horaire minimum au niveau fédéral à 15 dollars canadiens par heure, mais en Colombie-Britannique, il est encore plus élevé, à 15,20 dollars canadiens par heure, et il est prévu de le porter à 15,65 dollars canadiens en juin. C'est presque le taux le plus élevé au Canada. Mais seuls les emplois les moins qualifiés bénéficient du salaire minimum ; les autres sont payés davantage. Le Canada a récemment assoupli les règles relatives aux visas de travail, de sorte que l'immigration par l'emploi est un sujet brûlant en ce moment.

Professions en demande

La liste des professions prioritaires comprend deux catégories : les travailleurs de l'enfance, ce sont les soignants et les aides-éducateurs de la petite enfance, et les professionnels de la santé. Il existe également une liste de professions informatiques, mais elle n'est pas nouvelle, il existe un programme d'immigration distinct pour cela.

Il existe plus de 30 professions dans le secteur de la santé. La liste comprend des gestionnaires de soins de santé, des infirmières, des médecins de diverses disciplines, des pharmaciens, des agents de soins primaires, des diététiciens, des orthophonistes, des technologues médicaux, des techniciens de laboratoire, des assistants, des infirmiers, ainsi que des psychologues, des travailleurs sociaux et même des spécialistes de la médecine non conventionnelle comme l'acupuncture, l'aromathérapie et autres. Il existe un article avec une liste complète.

Les médecins peuvent gagner plus de 100 000 dollars canadiens par an au Canada, mais la plupart des professions exigent une licence, sinon vous ne pouvez pas travailler. Toutes les professions n'ont pas besoin d'une licence. Par exemple, les infirmières, les gestionnaires et certains travailleurs sociaux n'ont pas besoin d'une licence.

Les soignants gagnent moins que les médecins, en moyenne seulement 25 000 dollars canadiens par an. Ils ont également besoin d'une licence au Canada, mais elle n'est pas aussi difficile à obtenir qu'une licence médicale. Nous avons une interview avec une fille qui travaille comme enseignante en Colombie britannique, elle a obtenu sa licence en ligne alors qu'elle était dans son propre pays. Et de son propre pays, elle a trouvé un employeur au Canada.

Programmes d'immigration adaptés

Passons maintenant aux programmes d'immigration en vertu desquels les professions énumérées peuvent s'installer en Colombie-Britannique. Trois programmes dont les exigences ne sont pas très élevées conviennent aux professions libérales :

  • Une filière de professionnels qualifiés qui nécessite 2 ans d'expérience et un faible niveau d'anglais ;
  • stream Canadian graduates pour ceux qui ont étudié au Canada, pas nécessairement en Colombie-Britannique, et qui ont également un faible niveau d'anglais ;
  • stream qualifications intermédiaires et inférieures, il ne convient pas à tout le monde, mais uniquement aux infirmiers et aux assistants dentaires, les exigences linguistiques sont les mêmes.

Avantages et inconvénients d'immigrer en Colombie-Britannique

Il existe une exigence commune à toutes les filières : trouver un emploi en Colombie-Britannique. Heureusement, la province est grande et les emplois y sont nombreux. Il y avait déjà un exemple : l'héroïne de l'interview a trouvé un emploi à distance dans la province alors qu'elle était encore dans son pays. Et pour les médecins de la province, il existe un outil en ligne spécial qui vous aide à trouver des emplois.

Un autre inconvénient est que les programmes requièrent d'importantes sommes d'argent sur les comptes. À partir de 19 000 dollars canadiens pour une personne et de 35 000 dollars canadiens pour une famille de 4 personnes. C'est beaucoup d'argent, mais on peut contourner cette exigence en venant d'abord au Canada avec un visa de travail, c'est-à-dire en trouvant un emploi, en arrivant, en commençant à travailler et en faisant ensuite une demande de programme d'immigration, alors il n'est pas nécessaire de montrer les fonds dans les comptes.

Parmi les avantages de l'immigration par le biais des programmes de la Colombie-Britannique : cette province organise des tirages au sort pour l'immigration chaque semaine. Il y a déjà eu des sélections ciblées pour de nouvelles professions, le score minimum était 70 sur 190. Un tel tirage a eu lieu le 5 avril. Il existe une catégorie dans laquelle le score de réussite était encore plus bas.

Chances d'immigration

Voyons qui peut être invité en fonction des points du processus de sélection. La Colombie-Britannique évalue les candidats selon sa propre échelle, où des points sont attribués pour la profession pour laquelle l'emploi est offert, le salaire offert, la localisation de l'employeur, l'expérience professionnelle, l'éducation et le niveau de langue.

Prenons l'exemple de pharmacien. Il s'agit d'une profession qualifiée, la spécialité rapportera donc 25 points. Le salaire moyen au Canada est de 88 900 $ CAD par an. Si l'employeur offre cette somme au candidat, il lui accordera 34 points. Le facteur de localisation de l'employeur ne donnera des points que si l'employeur est situé en dehors de Vancouver. Mais Vancouver est la plus grande ville de la province, il y a probablement plus d'emplois là-bas. Disons donc que le candidat a trouvé un emploi là-bas et qu'il a obtenu 0 point.

Ensuite, il y a les facteurs humains. Dans les exigences, l'expérience professionnelle minimale est de 2 ans. Elle ne doit pas nécessairement correspondre à l'offre d'emploi, mais disons que le candidat a travaillé comme pharmacien pendant deux ans. Ça fait 6 points. Le pharmacien doit être titulaire d'un diplôme universitaire, ce qui lui vaut 11 points supplémentaires. Le dernier facteur est la capacité linguistique. C'est une exigence très faible, que le candidat ait un peu plus, c'est 10 points de plus. Le total est de 86, alors qu'il était de 70 lors du processus de sélection.

Il y a pas moins de 16 points, donc si votre profession est moins qualifiée, ou si on vous a proposé un salaire inférieur, ou si votre éducation n'est pas d'un niveau supérieur, il y a encore une chance d'obtenir une invitation. Et si vous faites votre demande alors que vous travaillez déjà en Colombie-Britannique, vous obtiendrez 10 points supplémentaires. Ceci est destiné aux personnes qui, par exemple, ne veulent pas montrer l'argent sur leur compte.

Pour les infirmières d'une sélection, la note de passage était de seulement 63. De plus, les ambulanciers n'ont pas besoin d'une licence pour travailler, donc si vous travaillez dans le domaine médical, vous pouvez envisager cette profession. Ceux qui ont besoin d'une licence, à savoir les professionnels de la santé, devront très probablement se recycler au Canada. Pour les aides-soignants, n'oubliez pas qu'il est plus facile d'obtenir une licence.

Nous coopérons avec des universités dans tout le pays, y compris celles qui proposent un enseignement médical. Nous participons également à la sélection des programmes d'immigration et à l'organisation des documents de résidence permanente. Consultez la liste complète de nos services à lien.

  • #immigration au Canada
  • #émigration au Canada
  • #immigration en Colombie-Britannique
  • #émigration en Colombie-Britannique
  • #travail en Colombie-Britannique
  • #emplois au Canada
  • #relocalisation au Canada
  • #relocalisation en Colombie-Britannique
  • #résidence permanente au Canada
  • #résidence permanente en Colombie-Britannique
  • #travail en tant qu'enseignant au Canada
  • #travail en tant que médecin au Canada
  • #travail en tant qu'infirmier au Canada
  • #travail en tant que médecin au Canada
  • #travail dans le domaine des soins de santé au Canada
  • #visa de travail au Canada
  • #sélections d'immigration au Canada