Évaluation gratuite des chances

9 conseils pour se protéger contre la fraude lors de l'achat d'une voiture au Canada

9 conseils pour se protéger contre la fraude lors de l

Pendant mon séjour au Canada, j'ai acheté trois voitures neuves et trois d'occasion. J'ai également essayé deux fois d'obtenir un prêt auto, mais j'ai été refusé. J'ai donc acquis une certaine expérience dans ce domaine que je souhaite partager avec vous.

1. Un crédit sans historique de crédit ? N'y comptez pas !

Il est pratiquement impossible pour les nouveaux arrivants d'obtenir un crédit auto avec des taux normaux. Les conseillers financiers vous promettront le contraire, mais ne les croyez pas. Ils comptent sur votre désespoir après un refus pour vous proposer une option moins avantageuse. Dans ma situation, ayant déjà loué une maison dans une autre ville et devant déménager, j'ai dû acheter une voiture d'occasion en espèces.

2. Les concessionnaires mentent !

Pour me protéger, j'ai acheté ma première voiture au Canada chez un concessionnaire, payant plus cher pour des "garanties" que le véhicule n'avait pas été accidenté ni repeint. Cependant, lors de la revente, j'ai découvert qu'il avait été accidenté.

3. Exigez une offre détaillée complète.

Chez le concessionnaire, on pourrait vous griffonner une offre sur un bout de papier. Si on ne vous donne pas une offre imprimée complète, allez simplement voir un autre concessionnaire.

4. Frais cachés et options supplémentaires.

Lors de l'achat d'une voiture, on vous ajoutera de nombreux frais supplémentaires : frais de livraison, commission du concessionnaire, etc. Mais le plus sournois, ce sont les forfaits de services inutiles, comme du lave-glace gratuit pendant un an pour une somme à quatre chiffres. Comprenez chaque chiffre de la facture et demandez si vous pouvez refuser les options inutiles.

5. Ne croyez pas les promesses verbales !

Elles ne valent rien. On m'a promis par téléphone de supprimer la commission du concessionnaire, confirmé en personne, mais ils l'ont "oublié" dans le contrat. Je n'y ai pas prêté attention et j'ai perdu environ 600 $. Quand je l'ai remarqué, il était trop tard. Le responsable a feint la surprise et a dit qu'il n'avait jamais promis cela.

6. Vérifiez le contrat final.

Dans mon cas, ils ont ajouté plusieurs milliers de dollars au prix de la voiture, soi-disant "par erreur". Vérifiez attentivement tous les montants.

7. Les erreurs dans les documents ne sont pas en votre faveur.

Les documents préliminaires peuvent contenir un nom incorrect (j'avais Alex Alex). Quand j'ai remarqué que les montants du contrat final ne correspondaient pas au préliminaire, le conseiller financier a déclaré que le premier document était erroné et sans valeur. J'avais pourtant déjà payé un acompte...

8. Prenez en compte tous les chiffres du contrat.

Les conseillers financiers aiment jouer avec les chiffres. Ils peuvent les "arranger" de sorte que vous payiez mensuellement comme convenu, mais le premier paiement sera plus élevé ou le coût de rachat du véhicule en leasing pourrait augmenter de plusieurs milliers.

9. Quelque chose ne vous plaît pas ? Allez voir un autre concessionnaire.

Si les négociations ou les conditions ne vous conviennent pas, adressez-vous à un autre concessionnaire. Ils ne produisent rien, ils ne font que revendre, donc vous ne perdrez rien. Quand j'ai voulu racheter ma voiture après le leasing, mon concessionnaire a compté environ 1000 $ de plus que prévu au contrat. J'en ai contacté un autre qui n'a rien exigé de plus.

Si vous avez vos propres histoires ou conseils, écrivez-les dans les commentaires. Ce sera utile pour tous, surtout pour les nouveaux arrivants.

Alex Pavlenko, fondateur d'immigrant.today

  • #achat d'une voiture au Canada
  • #crédit-bail au Canada
  • #crédit au Canada
  • #auto au Canada
  • #automobile au Canada
  • #voiture au Canada
  • #escrocs au Canada