L'Ordre des infirmières et infirmiers de l'Ontario propose l'inscription temporaire des infirmières et infirmiers étrangers

L

La province continue de lutter contre la crise.

Le 18 août, le gouvernement de l'Ontario a publié un document de 18 pages décrivant un plan de travail pour sortir de la crise des soins de santé. Sylvia Jones, ministre provinciale de l'industrie, a demandé à l'Ordre des infirmières et infirmiers de l'Ontario d'élaborer, dans un délai de deux semaines, des programmes visant à accélérer l'enregistrement des professionnels formés à l'étranger.

Le 18 août, il a été annoncé que l'Ontario compte maintenant 5 970 candidats étrangers actifs et, si le ministre appuie l'initiative, ces candidats seront temporairement inscrits pendant qu'ils étudient et obtiennent leur permis.

Les infirmières autorisées temporaires seront supervisées par du personnel certifié expérimenté. L'Ordre signale que ces changements permettront aux candidats à la licence d'IEN (Internationally Educated Nurse) de travailler dans la profession conformément aux conditions et aux limites de la protection du public jusqu'à ce qu'ils réussissent l'examen final.

Le collège propose également de faciliter le retour au travail d'environ 5 300 infirmières et infirmiers non praticiens vivant en Ontario, s'ils le désirent. Les règles actuelles stipulent qu'une infirmière doit avoir exercé au cours des trois dernières années pour être réintégrée, mais l'annonce indique que ces règles sont également susceptibles de changer. En outre, une augmentation du nombre de places de résidence disponibles pour les médecins formés à l'étranger a été demandée :

"Une action immédiate maintenant pourrait créer de nouvelles opportunités pour l'été 2023 en introduisant rapidement des PEI qualifiés comme stagiaires et en créant une voie claire vers la pratique indépendante pour ce groupe."

L'Ordre propose également une nouvelle inscription temporaire de trois mois en Ontario pour les médecins titulaires d'un permis d'exercice dans d'autres provinces ou territoires, demande que les règles soient modifiées pour faciliter le retour à la pratique des médecins retraités et rappelle aux hôpitaux qu'ils peuvent embaucher des diplômés en médecine étrangers en attente d'inscription avec un permis " à court terme " de 30 jours lorsqu'ils ont besoin de médecins de toute urgence.

Source
  • #soins de santé au Canada
  • #nouvelles canadiennes
  • #emplois de médecins au Canada
  • #emplois d'infirmières au Canada
  • #emplois médicaux au Canada
  • #emplois au Canada pour les étrangers
  • #emplois au Canada pour les immigrants
  • #permis de travailler au Canada
  • #permis pour les infirmières au Canada
  • #permis pour les médecins au Canada