Le taux de chômage le plus bas de l'histoire du Canada

Le taux de chômage le plus bas de l

Et le plus grand nombre de postes ouverts.

Le taux de chômage au Canada bat des records pour un troisième mois, diminuant d'un dixième de pour cent. En mai, il a atteint 5,1 pour cent. C'est vraiment bas : en 2020, le taux de chômage était de 9,5 %. Si l'on compare avec d'autres pays du monde, même avec un taux de chômage de 9,5 %, le Canada se classe au 51e rang.

L'emploi total a augmenté de 40 000, tandis que le nombre de personnes travaillant à temps plein a augmenté de 135 000, ce qui signifie que des personnes sont passées du travail à temps partiel au travail à temps plein. Ce sont surtout les femmes qui ont trouvé un emploi. Le nombre de femmes âgées de 25 à 54 ans occupant un emploi à temps plein a augmenté de 63 000 au cours du mois.

Les gens gagnent plus, bien que les salaires ne rattrapent pas l'inflation. Le salaire horaire moyen en mai a augmenté de 3,9 % par rapport à mai de l'année dernière et s'établit désormais à 31,12 dollars canadiens. La différence entre le salaire moyen d'avril 2022 et 2021 est de 3,3 %.

Au premier trimestre 2022, le nombre de postes vacants a atteint 957 500, soit le chiffre trimestriel le plus élevé de l'histoire de l'observation. Entre-temps, il y a 409 000 travailleurs potentiels au Canada — des personnes qui veulent travailler mais qui ne sont pas employées pour une raison quelconque.

Les résultats d'une enquête en ligne sur le portail d'emploi Indeed ont montré que 77 % des employeurs canadiens sont prêts à embaucher des personnes sans expérience ou sans formation spéciale. L'essentiel est que les candidats soient actifs, sociables, attentifs et désireux d'apprendre.

Où a-t-on le plus besoin de spécialistes ?

La situation la plus critique est celle de la médecine. Les hôpitaux de certaines provinces emploient déjà des infirmières à la retraite sur une base temporaire.

Malheureusement, il est très difficile pour les étrangers possédant des qualifications médicales de trouver un emploi autre que celui d'aide-soignant une fois qu'ils sont arrivés. Vous devez prouver vos qualifications. Chaque province procède différemment, et presque toutes les provinces essaient de simplifier et d'accélérer le processus. Mais ils n'ont commencé à investir dans la simplification qu'au cours des derniers mois, de sorte qu'aucun résultat n'a encore été observé.

  • Le nombre de postes vacants d'infirmiers, d'infirmières et d'assistants de soins aux patients a augmenté de 84,2 % depuis le premier trimestre de 2020, avec 21 900 ouvertures.
  • Le nombre de postes vacants pour les infirmiers diplômés et les infirmiers psychiatriques agréés a augmenté de 77,8 % pour atteindre 22 900.
  • Le nombre de postes vacants d'infirmiers auxiliaires a augmenté de 166,0 % pour atteindre 11 300.

Dans la construction, il y avait 81 500 postes vacants au premier trimestre, soit une augmentation de 7,1 % (5 400 postes vacants) par rapport au quatrième trimestre de 2021. Au premier trimestre de 2020, il n'y avait que 38 800 postes vacants dans ce secteur. La demande la plus importante concerne les ouvriers — en hausse de 97% en deux ans avec 8 800 nouveaux postes vacants — et les placiers — on en a besoin de 149,1% de plus avec 6 600 nouveaux postes vacants.

Le nombre d'offres d'emploi dans les secteurs de l'hôtellerie et de la restauration a diminué de 12,2% à 133 800 par rapport au quatrième trimestre 2022. Mais par rapport au premier trimestre de 2020, le nombre de postes vacants a augmenté de 88,0 % pour atteindre 62 600 nouveaux emplois. Les cafés, restaurants et bars comptent le plus grand nombre de postes vacants.

Le nombre de postes vacants dans le secteur de la production est en hausse — il manque 87 400 personnes. C'est 5,3 % (4 400 postes vacants) de plus qu'au quatrième trimestre de 2021 et 93,6 % (42 300 postes vacants) de plus qu'au premier trimestre de 2020. Les travailleurs sont particulièrement recherchés dans la production alimentaire (6 800 nouveaux postes vacants) et les produits métalliques manufacturés (6 100 nouveaux postes vacants).

Dans le détail, les postes vacants sont également nombreux — 114 600, soit une augmentation de 12,8 % (13 000 postes vacants) par rapport au quatrième trimestre de 2021 et de 68,5 % (46 600 postes vacants) par rapport au premier trimestre de 2020. Les épiceries (10 300 nouveaux postes vacants) et les magasins universels (4 700 nouveaux postes vacants) font particulièrement défaut.

Le Canada a besoin d'immigrants, mais tout n'est pas aussi rose qu'il n'y paraît à première vue. Certaines industries manquent de personnel parce qu'elles paient très peu.

Statistique Canada a également tenu compte de ce facteur en comparant ce pour quoi les gens sont prêts à travailler et les salaires qui leur sont proposés.

  • Dans le commerce de détail, le salaire moyen est inférieur de 22,4 % à ce que souhaitent les demandeurs d'emploi.
  • Dans les secteurs de l'hôtellerie et de la restauration, 15,8% de moins.
  • Dans le secteur de la construction, 7 % de moins.

En revanche, dans le secteur des soins de santé, le salaire moyen réel est supérieur de 8,9 % aux prévisions. Mais il y a vraiment une pénurie de personnel qualifié.

Si l'on compare les provinces, la plus forte augmentation des postes vacants a été enregistrée depuis le quatrième trimestre de 2021 :

  • à Terre-Neuve et au Labrador, 12,6 % ;
  • au Nouveau-Brunswick — 8,7 % ;
  • au Manitoba — 5,1 % ;
  • en Ontario, 3,1 %.

Mais n'oubliez pas qu'à Terre-Neuve-et-Labrador, il y a 3,8 chômeurs pour chaque poste vacant. Soit des spécialistes étroits sont nécessaires là-bas, soit ce sont des emplois où personne ne veut aller.

Comment pouvons-nous vous aider ?

Le format du CV canadien est très différent de celui du CIS. Pour être invité à un poste vacant à l'étranger, votre adéquation, vos qualifications et votre expérience doivent être incontestables. Dans de nombreux cas, un employeur au Canada doit exécuter de nombreux documents, dépenser de l'argent pour publier l'offre d'emploi, prouver aux bureaucrates qu'aucun travailleur local ne peut être trouvé et payer 1 000 dollars canadiens pour LMIA, la permission d'embaucher un étranger.

Si vous nous contactez, nous ne nous contenterons pas de vous rédiger le CV et la lettre de motivation parfaits. Nous identifierons correctement NOC votre profession (son numéro dans la Classification canadienne), nous vous aiderons à rassembler tous les documents pour demander un visa de travail ou participer à l'un des programmes d'immigration. En même temps, nous pouvons travailler avec vous pour décider du programme d'immigration qui vous convient le mieux et vous aider à choisir une province qui vous versera un bon salaire.

Prenez rendez-vous pour une consultation avec un spécialiste de l'immigration agréé. Ou estimez vos chances avec notre intelligence artificielle — c'est gratuit.

Source, Source
  • #emplois au Canada
  • #chômage au Canada
  • #nouveaux emplois au Canada
  • #marché du travail canadien
  • #emplois au Canada
  • #taux de chômage au Canada
  • #vie au Canada
  • #emploi au Canada