Les banques canadiennes imposent des services aux étrangers

Les banques canadiennes imposent des services aux étrangers

Les assurances coûteuses et les produits assortis de commissions élevées sont plus susceptibles d'être vendus à un immigrant.

L'Agence de protection financière des consommateurs du Canada (ACFC) a récemment publié un rapport sur une étude menée par des clients mystères sur le système bancaire. Elle souligne que le soi-disant "racisme systémique" sévit dans les banques canadiennes depuis des années.

Il existe de nombreux cas où les services bancaires les plus impopulaires, les plus chers, voire simplement inutiles, les produits non rentables avec des frais élevés sont pour la plupart imposés aux étrangers. Le rapport indique que le personnel bancaire peut même ne pas poser de questions sur les revenus et le but de l'achat d'un produit de crédit — bien que ces questions soient prescrites par les règles.

Le plus souvent, le problème ne vient pas des employés de la banque eux-mêmes qui poussent les produits, mais des conditions que la direction crée pour eux. En imposant des objectifs de vente, les banques obligent leurs employés à vendre à tout prix des services impopulaires. Les plus vulnérables dans cette situation sont les immigrants, qui n'ont pas une connaissance suffisante des options disponibles et de ce qu'il est possible d'acheter en dehors de ce qu'un employé particulier a exprimé.

Pour éviter de vous retrouver dans cette situation, rappelez-vous qu'avant de contacter une banque, vous devez étudier en détail les services qu'elle propose, les comparer entre eux et trouver les conditions qui vous seront personnellement favorables.

Source
  • #banques au Canada
  • #crédit au Canada
  • #banque au Canada
  • #finance
  • #crédit aux immigrants au Canada
  • #argent au Canada
  • #carte de crédit au Canada