Le gouvernement du Québec empiète sur les collèges anglais

Le gouvernement du Québec empiète sur les collèges anglais

Un amendement à la loi oblige les étudiants anglophones à suivre une partie de leurs cours en français.

Le Québec tente depuis longtemps de protéger le statut de la langue française sur son territoire. Il est prévu de "geler" le nombre d'élèves ayant le droit de recevoir un enseignement secondaire spécialisé en anglais. Le gouvernement estime que cette mesure permettra de réduire le nombre total d'étudiants dans les collèges en anglais : de 31 993 pour l'année académique 2021-2022 à 30 834 pour l'année académique 2039-2040.

Les étudiants francophones dans les collèges du Québec sont maintenant 147 708. Ce nombre devrait passer à 244 686 pour l'année scolaire 2039-2040. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement veut interdire aux lycéens francophones de s'inscrire dans les collèges dans des programmes enseignés en anglais.

Les parents d'élèves s'inquiètent du fait que la plupart des élèves anglophones, s'ils doivent suivre et réussir trois cours obligatoires en français, ne seront pas en mesure de s'en sortir. Cela signifie que des milliers de diplômés obtiendront leur diplôme avec de mauvaises notes et ne pourront pas entrer à l'université.

Les représentants du parti libéral du Québec, qui proposait à l'origine d'étudier les matières en français pour tous, y compris les anglophones, ont déclaré qu'ils n'avaient pas suffisamment étudié la question et qu'ils voteraient pour abroger l'amendement. Mais cela pourrait ne pas être suffisant.

Source
  • #Français au Québec
  • #Québec
  • #lois linguistiques au Québec
  • #interdiction de l'anglais au Québec
  • #langues officielles au Québec
  • #langues officielles du Canada
  • #français au Canada
  • #gouvernement du Québec