Il est maintenant plus facile pour les immigrants d'exploiter des entreprises à Terre-Neuve-et-Labrador

Il est maintenant plus facile pour les immigrants d

La province a modifié la loi sur les sociétés locales.

La Corporations Act Terre-Neuve-et-Labrador exigeait qu'au moins 25 % des dirigeants de la province soient des résidents du Canada. Il n'y avait pas de telle condition dans les lois des autres provinces.

Les immigrants locaux ont obtenu un amendement qui prendra effet le 1er avril 2022. Cela signifie que les diplômés étrangers des universités canadiennes et les entrepreneurs d'autres pays pourront facilement ouvrir leur propre entreprise à Terre-Neuve-et-Labrador.

La règle des 25 % demeure dans les lois de Terre-Neuve-et-Labrador — il n'y a désormais aucune discrimination fondée sur le statut de résident ou de non-résident, mais les sociétés sont tenues d'identifier les personnes spécifiques qui exercent un contrôle de plus de 25 % sur les décisions de la société et de publier des informations à leur sujet dans le domaine public.

Le ministre canadien de l'Immigration, Shaun Fraser, et le premier ministre Andrew Furey se sont dits confiants que les entrepreneurs étrangers trouveront désormais Terre-Neuve-et-Labrador plus attrayante pour investir. Il pourrait y avoir plus de personnes disposées à immigrer dans la province sur l'un des volets destinés aux entrepreneurs, bien que l'amendement soit principalement conçu pour attirer les représentants de sociétés internationales. S'ils ouvraient des succursales à Terre-Neuve-et-Labrador, ils préféraient les enregistrer dans d'autres provinces où il était plus facile de le faire.

Source, Source
  • #immigrants au Canada
  • #Terre-Neuve-et-Labrador
  • #affaires à Terre-Neuve-et-Labrador
  • #affaires au Canada
  • #travail à Terre-Neuve-et-Labrador
  • #droits des immigrants au Canada
  • #protection des droits des immigrants au Canada