Les résidents du Canada ont reçu un vaccin périmé.

Les résidents du Canada ont reçu un vaccin périmé.

Personne ne sait quelles en seront les conséquences.

Le vaccin d'AstraZeneca, qui souffre depuis longtemps, a fait parler de lui à plusieurs reprises : Il a d'abord été rejeté par les pays d'Europe en raison de la suspicion que le médicament provoque des thromboses, puis le Comité canadien d'immunisation n'a pas recommandé son utilisation pour les personnes de plus de 65 ans, mais a rapidement changé d'avis et recommandé que les moins de 55 ans ne soient pas vaccinés avec ce médicament. Et là encore, AstraZeneca fait la une des journaux, mais plus pour des raisons indépendantes de sa volonté.

Vicent Casas, 65 ans, de New Westminster (Colombie-Britannique), a été l'un de ceux qui ont eu la "chance" d'être vaccinés début avril. Son travail ne lui permettant pas de travailler à distance, il était très heureux de savoir qu'il ne risquait plus d'être infecté par le COVID-19. La vaccination a été effectuée dans une pharmacie de Burnaby, en Colombie-Britannique.

"Il voulait vraiment se faire vacciner pour avoir une certaine protection, car nous avons perdu des proches et des amis à cause du COVID", a expliqué Marie Casas, la femme de Vicente.

Mais sa joie a été de courte durée, car dès le lendemain, l'homme a reçu un appel de la pharmacie où il avait été vacciné, l'informant que le médicament était périmé. Le vaccin provenait d'un lot d'AstraZeneca qui était arrivé au Canada début mars et avait expiré le 2 avril, soit trois jours avant que Vincent ne soit vacciné.

Un représentant de Save-On-Foods, la pharmacie où l'incident s'est produit, a confirmé que 10 personnes avaient reçu des vaccins périmés le 5 avril. Après avoir découvert l'erreur, le personnel a commencé à contacter les personnes vaccinées et a transmis les rapports aux organismes de réglementation. La société a également présenté ses excuses à toutes les personnes concernées et a assuré que cela ne se reproduirait plus.

Santé Canada indique que lorsqu'un vaccin périmé est administré, un rappel doit être recommandé. La documentation de Santé Canada sur AstraZeneca indique que le vaccin doit être utilisé avant sa date de péremption, mais ne décrit pas les risques ou les effets secondaires potentiels de la vaccination avec le vaccin périmé.

On a dit à Vicente Casas qu'il recevrait un autre vaccin 28 jours après celui qui était périmé. Il devra ensuite être vacciné à nouveau après quatre mois. Marie Casas s'inquiète de la modification du calendrier de vaccination — son mari recevra trois doses au lieu de deux. Le fait qu'AstraZeneca ne soit pas recommandé aux personnes de moins de 55 ans a jeté de l'huile sur le feu.

"Vous sentiriez-vous en sécurité avec trois vaccins ? — s'est demandé Marie. — Surtout quand il y a des rapports négatifs sur le vaccin."

Jusqu'à présent, Vincent n'avait pas remarqué d'effets secondaires.

Source :
  • #Nouvelles du Canada
  • #vaccination au Canada
  • #nouvelles de la Colombie-Britannique
  • #vaccination en Colombie-Britannique
  • #vaccination contre le COVID-19
  • #vaccination contre le COVID-19 au Canada
  • #vaccination contre le COVID-19
  • #pandémie de COVID-19
  • #pandémie de coronavirus
  • #vaccin AstraZeneca
  • #vaccin AstraZeneca
  • #sécurité du vaccin AstraZeneca