Pénurie aiguë d'immigrants et autres nouvelles canadiennes

Pénurie aiguë d

Les événements les plus importants de la dernière semaine de juillet.

Événements à forte visibilité

La semaine dernière a vu un événement très important pour le Canada — une visite du pape François. Il a présenté ses excuses aux communautés autochtones pour le rôle de l'Église dans le génocide indien qui a eu lieu au Canada. Beaucoup ont estimé que ses paroles n'étaient pas assez sincères parce que le pontife lisait dans une feuille. Toutefois, le pape a noté qu'il ne s'agissait que du premier pas vers la réconciliation.

Il semble qu'il y ait encore beaucoup de travail à faire. Par exemple, les autochtones sont beaucoup moins susceptibles de faire confiance à la police canadienne que les autres habitants du pays. Les Noirs ont également un faible niveau de confiance. Nous avons découvert à quel point les Canadiens font confiance à leur police et quels sont les malentendus qui existent entre la population et les forces de l'ordre.

Dans un autre événement très médiatisé, l'organisateur du mouvement de protestation Freedom Convoy a été libéré sous caution. Cet hiver, des manifestations de grande ampleur ont eu lieu au Canada contre les vaccinations forcées, à la suite desquelles l'organisatrice Tamara Leach a été arrêtée. Elle risquait jusqu'à 10 ans de prison, mais le tribunal a donné raison à la femme. Le procès est toujours en cours, mais l'emprisonnement est désormais peu probable.

Pénurie de spécialistes

Un autre grand sujet de la semaine est la pénurie de travailleurs au Canada. Le problème atteint des proportions critiques et les entreprises sont obligées de prendre des mesures. La startup basée à Toronto engage des caissiers virtuels qui travaillent dans des restaurants et autres établissements et prennent les commandes des clients en ligne. L'entreprise a déjà embauché plus d'une centaine de travailleurs d'autres pays.

Les hôpitaux du Canada sont contraints de se tourner vers des sociétés d'externalisation pour pallier la pénurie d'infirmières. Cela coûte beaucoup plus cher, mais il n'y a tout simplement pas d'autres options, car les employés choisissent de plus en plus de travailler à l'extérieur pour un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

La province de la Colombie-Britannique offre aux résidents de nouveaux cours qui les aident à apprendre des professions demandées et à améliorer leur anglais. La formation est financée par le gouvernement provincial. Il est accessible aux nationaux et aux nouveaux immigrants.

Les délais de traitement pour les employés étrangers ont changé. Selon des estimations récentes, le Canada traite désormais plus rapidement les demandes d'évaluation de l'impact sur le marché du travail. Ce document est nécessaire lorsqu'une entreprise canadienne veut embaucher une personne de l'étranger. Ainsi, le processus d'embauche au Canada s'accélère.

Le logement au Canada

Une nouvelle négative pour ceux qui envisagent de louer au Canada. Malgré la baisse des prix de l'immobilier, les coûts des loyers ont augmenté. La raison en est qu'il est devenu plus difficile d'acheter un logement en raison de l'augmentation du taux directeur, de sorte que davantage de personnes choisissent de louer. Profitant de la situation, les propriétaires augmentent les prix et exigent un paiement plusieurs mois à l'avance.

Déficit d'immigrants

Les régions du Canada ont un besoin urgent d'immigrants. La province de l'Ontario a demandé au ministre fédéral de l'immigration de inviter davantage de candidats à la résidence permanente. Il y a maintenant 370 000 emplois vides dans la région. L'Ontario a ensuite été rejoint par trois autres régions. Le Manitoba, la Saskatchewan et l'Alberta ont également demandé un plus grand nombre d'immigrants.

Il n'est pas toujours facile pour les immigrants de commencer une nouvelle vie au Canada. La région de Waterloo en Ontario a mené une étude et a constaté que les nouveaux arrivants ont le plus de mal à s'installer, à s'adapter et à trouver un logement. Trouver un emploi et surmonter les barrières linguistiques sont les deuxièmes difficultés les plus importantes.

En parlant de langues au Canada. Beaucoup de gens savent que le Canada est officiellement un pays bilingue, avec l'anglais et le français comme langues officielles. Pensez-vous que cela signifie que tous les Canadiens sont bilingues ? En fait, chaque langue est plus courante dans certaines régions. Nous avons parlé des langues parlées dans les différentes régions du Canada et des endroits où vous pourriez rencontrer une discrimination linguistique.

Sélections d'immigration

Le 26 juillet, la sélection en Colombie-Britannique a eu lieu. La province a envoyé 183 invitations à des candidats au tirage général et au tirage ciblé pour certaines professions. La chance a favorisé les éducateurs, les médecins et les vétérinaires.

Le 27 juillet, un grand tirage au sort a été organisé en Saskatchewan. 748 personnes ont été invitées dans deux filières : pour les professionnels aux métiers en demande et les candidats inscrits dans le système Express Entry.

Le même jour, une élection en Ontario a eu lieu. Seuls 2 professionnels étrangers ayant participé au programme de mobilité économique pour les réfugiés ont reçu une invitation.

L'éducation au Canada

Terminons notre tour d'horizon des actualités par des informations qui seront utiles aux immigrants qui déménagent avec leur famille. Nous avons parlé de la façon dont le système éducatif est mis en place au Canada : à quel âge les enfants vont à l'école, combien de classes sont obligatoires et si vous devez payer des frais de scolarité.

Alex Pavlenko, fondateur du portail d'émigration Immigrant.Today

  • #nouvelles du Canada
  • #nouvelles du Canada aujourd'hui
  • #immigration au Canada
  • #émigration au Canada
  • #résidence permanente au Canada
  • #emplois au Canada
  • #étudier au Canada
  • #déménager au Canada
  • #vie au Canada
  • #pape François
  • #peuples autochtones au Canada
  • #génocide des peuples autochtones au Canada
  • #police au Canada
  • #écoles au Canada
  • #système éducatif au Canada