5 erreurs courantes commises par les immigrants et comment les corriger

5 erreurs courantes commises par les immigrants et comment les corriger

En connaissant ces éléments, vous augmenterez vos chances de vous installer au Canada.

1. Mauvais choix de la profession principale

Erreur. Lors du remplissage du profil en Express Entry une profession pour laquelle l'expérience professionnelle est insuffisante est sélectionnée comme code NOC principal. Si l'expérience professionnelle dans la profession principale est faible ou si ce code NOC ne correspond pas au niveau de qualification O, A ou B, le risque de rejet sera très élevé.

Décision. Lorsque vous remplissez votre profil, ne mentionnez qu'une profession pour laquelle vous avez eu au moins un an (au cours des dix dernières années) de travail à temps plein comme code NOC principal. Sachez toutefois que le fait d'inscrire des professions comme NOC n'affectera pas vos futures perspectives d'emploi au Canada. En effet, les personnes qui sont des résidents permanents du Canada peuvent exercer la profession de leur choix.

2. aucune preuve que vous avez l'intention de vivre hors du Québec

Erreur. Si vous vivez ou travaillez actuellement au Québec et que vous avez l'intention de rester dans cette province à l'avenir, une fois vos permis accordés, vous devriez idéalement choisir de faire une demande pour le programme d'immigration du Québec. Mais le fait que vous viviez actuellement au Québec ne signifie pas que vous ne pouvez pas demander l'immigration fédérale et déménager ensuite dans une autre partie du Canada. Une fois que vous êtes devenu un résident permanent du Canada, vous avez le droit de vivre et de travailler partout au Canada. Ce droit est protégé par la Charte canadienne des droits et libertés.

Décision. Fournir des preuves suffisantes à l'agent des visas que vous, travaillant ou vivant actuellement au Québec, avez l'intention de déménager à l'extérieur de la province de Québec une fois que votre demande d'immigration sera approuvée. Cette preuve peut prendre plusieurs formes, mais il est conseillé d'inclure une déclaration de votre intention de résider à l'extérieur du Québec.

3. Attendre trop longtemps pour envoyer les documents

Erreur. Les programmes d'immigration provinciaux changent très rapidement. Cela inclut, par exemple, la liste des professions en demande. Par conséquent, un retard dans la collecte et l'envoi de tous les documents nécessaires peut vous priver de la possibilité de participer au programme.

Décision. Préparez tous les documents nécessaires à l'avance et envoyez-les dès votre demande.

4. Les lettres d'emploi qui ne prouvent pas l'expérience professionnelle

Décision. Les lettres de référence pour l'immigration canadienne doivent contenir les informations suivantes .

  • le nom officiel de l'entreprise et votre fonction ;
  • la période d'emploi dans cette entreprise ;
  • le montant des salaires ;
  • le nombre d'heures de travail par semaine ;
  • une liste détaillée des responsabilités professionnelles.

Essayez de fournir tous les documents à l'appui des informations figurant dans les rubriques énumérées. Par exemple, si votre lettre de référence officielle ne mentionne pas votre salaire, fournissez des fiches de paie. Il convient de noter que la décision finale concernant vos documents d'emploi est laissée à la discrétion de l'agent chargé des visas, mais plus vous fournirez de pièces justificatives, plus votre dossier sera solide.

5. Fausse déclaration

Une erreur. Donner sciemment de fausses informations aux autorités officielles de l'immigration au Canada constitue une infraction grave en matière d'immigration. Cela peut entraîner le rejet de votre demande et vous ne pourrez peut-être pas présenter de demande d'immigration au Canada pendant plusieurs années.

Décidez. Soyez aussi honnête que possible sur tous les détails, notamment votre parcours professionnel, vos éventuels problèmes médicaux ou criminels, etc. Tous les problèmes médicaux ne constituent pas un obstacle à l'immigration au Canada. Et il en va de même pour les casiers judiciaires. Si vous n'êtes pas sûr de ce qui doit ou ne doit pas être mentionné, vous pouvez consulter un avocat spécialisé en droit de l'immigration ou simplement mentionner les faits sans entrer dans les détails et laisser à l'agent des visas le soin de décider.

Vous pouvez évaluer vos chances d'immigrer au Canada ici.

Source
  • #émigration au Canada
  • #immigration au Canada
  • #code NOC
  • #règles de demande d'immigration
  • #demande d'immigration
  • #Express Entry
  • #erreurs des immigrants
  • #droits des immigrants
  • #collecte des documents d'immigration